PARC mention Infra Def1 QUADRI meo20170314 73431

La prospection des prairies à narcisses sur l’entier du territoire du Parc est terminée. Ce ne sont pas moins de 27'000 hectares qui ont été relevés entre 2016 et 2017 à l’aide de nombreux bénévoles. Par la suite, des mesures seront proposées afin de promouvoir cette espèce emblématique dans nos régions.

La cartographie des prairies à narcisses et à jonquilles est officiellement terminée. Durant les printemps 2016 et 2017, l’entier du périmètre du Parc a été parcouru.

Le narcisse fait partie des espèces cible de l’infrastructure écologique. En soi, le narcisse n’est pas une plante très menacée, on note cependant une diminution dans sa répartition. Cette plante emblématique indique généralement des biotopes peu intensifs, où d’autre espèces intéressantes, ou plus menacées, sont présentes. Pour ces raisons les prairies à narcisses ont été intégrées à l’étude de l’infrastructure écologique. En protégeant leurs milieux, c’est tout un biotope qui est conservé, de plus ces prairies emblématiques font partie intégrante du paysage du Parc.

Le projet de cartographie débute réellement en printemps 2016, le but principal du projet étant de connaître la répartition des prairies ainsi que leurs densités.

prairies narcisses f0e30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo d'un bénévole Freddy Dey

La partie vaudoise du Parc est inventoriée en 2016 à l’aide notamment de six bénévoles, de deux stagiaires et du bureau Hintermann & Weber. Au cours de cette première année de prospection, c’est plus de 7’000 hectares qui seront relevés. Pour compléter la cartographie, au printemps 2017, ce ne sont pas moins de 27 bénévoles qui ont répondu positivement à l’appel lancé par le Parc. Grâce à ce soutien, plus de 20'000 ha seront parcourus sur la région fribourgeoise et vaudoise du Parc.

Comme en 2016, les cartographes avaient le choix de réaliser les relevés sur le terrain de deux manières différentes, soit via la méthode papier, soit via la méthode tablette, smartphone rendue possible avec l’application ArcGIS Collector. La méthode, mise au point par le bureau Hintermann & Weber dans les années 1980, basée sur un système de cinq classes d’abondance, a été utilisée. Cette méthode est assez simple à utiliser et permet une bonne efficacité sur le tarrain. Les bénévoles ont ensuite choisi un secteur qu’ils désiraient cartographier, allant de 500 jusqu’à 1'500 ha.

Course contre la montre
La prospection a débuté lorsque les narcisses étaient au stade de feuilles, d’un vert bleuté facilement reconnaissable, jusqu’à la fin de la floraison. Durant cette fenêtre temporelle, l’entier du périmètre a dû être parcouru car une fois les fleurs fanées et la végétation haute, il devient difficile de repérer les narcisses. Une course contre la montre s’est engagée dès avril où la prospection a débuté dans les zones de basses altitudes, bien exposées. Au fur et à mesure du développement de la végétation, la prospection se déplaçait vers les zones d’altitudes. Après trois mois de dur labeur à parcourir les prairies et les pâturages du Parc, la dernière touffe de narcisses a été aperçue mi-juin à 1'528 mètres à Martigny, sur la commune de Rougemont (VD).

Une fois toutes les données centralisées et digitalisées, cet inventaire permettra de visualiser la distribution des prairies à narcisses. Il donnera par la suite la possibilité d’examiner le lien qui existe entre les prairies à narcisses actuelles et l’analyse générale de l’infrastructure écologique du Parc et de proposer des mesures permettant de promouvoir cette espèce emblématique, au caractère patrimonial bien affirmé.

Merci aux bénévoles
Ce projet n’aurait pu être réalisé sans la motivation et l’implication de bénévoles, qui ont parcouru les montagnes hors des sentiers battus. L’équipe du Parc les remercie chaleureusement.

Un reportage de La Télé sur la cartographie des narcisses dans le Parc

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PARC NATUREL REGIONAL GRUYERE PAYS-D'ENHAUT

Place du Village 6 1660 Chateau-d'Œx
+41 (0) 26 924 76 93

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

INFORMATIONS SUR LES ANIMATIONS ET INSCRIPTIONS


+41 (0) 848 110 888

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER