PARC mention Infra Def1 QUADRI meo20170314 73431

L’action de sauvetage des amphibiens aux Mosses a pris fin le 6 mai dernier. Avec plus de 4’000 bêtes relevées, l’action peut être déclarée comme réussie !

Le 24 mars dernier, une barrière provisoire à amphibiens était installée pour la première fois aux Mosses en collaboration avec le bureau A. Maibach. Les 202 mètres de barrière ainsi que les 21 seaux ont été relevés par une vingtaine de bénévoles du 25 mars au 6 mai, soit 43 jours consécutifs. Malgré un printemps sec et un retour tardif de la neige, c’est plus de 3’000 individus qui ont été sauvés ! La majorité des bêtes sont des grenouilles rousses, on retrouve également quelques tritons alpestres et crapauds communs. Le suivi de migration montre 4 pics de migration des grenouilles rousses avec plus de 250 individus ! Ils ont eu lieu le 25.03, le 31.03, le 03.04 et le 09.04.

2017-04-01-PHOTO-00000038.jpg

Les relevés montrent également que la migration a principalement lieu derrière la laiterie des Mosses, à l’endroit où le ruisseau de la Raverette passe sous la route. C’est lors d’une prospection nocturne que nous avons compris qu’en réalité, les grenouilles rousses utilisent le ruisseau pour migrer, elles le remontent à contre-courant jusqu’à ce qu’elles soient forcées de le quitter au niveau de la canalisation, soit derrière la laiterie. Ce phénomène n’avait encore jamais été observé ! La plupart des individus (3'089) décident de sortir en rive droite de la Raverette et finissent dans les seaux alors qu’environ 1/3 sortent en rive gauche et se retrouvent ensuite sur la route cantonale. Grâce à des bénévoles sur-motivés, présents sur le site tous les soirs, 1'145 grenouilles rousses ont pu être ramassées sur la route et transportées en toute sécurité. Au total, ce sont 4'234 amphibiens qui ont été transportés de l’autre côté de la route, en toute sécurité. Grâce à cette action de sauvetage, une connexion a pu être recrée entre le site d’hivernage des amphibiens (milieu terrestre forestier) et leur site de reproduction (milieu aquatique), principal enjeu de l’infrastructure écologique.

Au vu de ces résultats plus que gratifiants, le Parc a décidé de réinstaller une barrière provisoire à amphibiens aux Mosses au printemps prochain, en essayant de trouver une solution pour aussi protéger les individus qui sortent en rive gauche de la Raverette. La première année test pour ce projet s’est terminée le 4 juillet dernier avec une soirée de présentation des résultats aux bénévoles suivi d’une sortie nocturne sur Grandvillard avec l’écoute du chant du sonneur à ventre jaune (photo ci-dessous).

BenevolesEcoutentSonneur_site_04072017-DSC_0168.jpg

Nous tenons à remercier encore une fois le bureau A. Maibach pour ses précieux conseils, les propriétaires et les exploitants des terrains de nous avoir laissé poser la barrière et bien évidemment tous les bénévoles qui ont participé au montage de la barrière, aux relevés ainsi qu’au démontage. Nous espérons les retrouver aussi nombreux et motivés le printemps prochain !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PARC NATUREL REGIONAL GRUYERE PAYS-D'ENHAUT

Place du Village 6 1660 Chateau-d'Œx
+41 (0) 26 924 76 93

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

INFORMATIONS SUR LES ANIMATIONS ET INSCRIPTIONS


+41 (0) 848 110 888

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER